Dès l’apparition de la première dent dans la bouche ou alors à la fin de sa première année. Lors de cette visite, le dentiste vous donnera des conseils utiles sur l’alimentation et l’hygiène buccale. Dans tous les cas, une visite préventive juste après le premier anniversaire de l’enfant est nécessaire, afin d’éviter des problèmes dentaires ultérieurement. Plusieurs affections bucco-dentaires, telles que les caries, ont leur origine à cet âge.

Tout simplement parce que la santé des dents définitives dépend en grande partie de la santé des dents primaires. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que les dents de lait cariées peuvent être la cause d’importants problèmes chez l’enfant (douleur, abcès, problèmes de santé générale) ; cela peut également avoir des conséquences sur les dents définitives avant même leur éruption.

Il s’agit d’un procédé simple, agréable pour l’enfant, qui prévient l’apparition des caries. Après le détartrage des dents, on applique un vernis fluoré au goût agréable qui renforce l’émail; les dents deviennent ainsi plus résistantes aux attaques de la carie dentaire. Il est recommandé de renouveler cette opération tous les six mois.

Il s’agit de scellements en résine posés en couche très fine qui bouchent les puits fins et les fissures des molaires. C’est dans ces anfractuosités, qui ne peuvent pas être nettoyées correctement avec le brossage, que commencent les caries dentaires. Les sealants doivent être posés après l’apparition des premières et deuxièmes molaires, c’est à dire à l’âge de 6-7 et de 12-13 ans.

Il faudrait abandonner la tétine à l’âge de 3-4 ans environ, ainsi les éventuels problèmes orthodontiques seront corrigés naturellement. Si l’usage de la tétine se prolonge après 4 ans, les dégâts risquent de s’installer et, dans ce cas, le traitement orthodontique sera indispensable.

Les premières dents font leur apparition dans la bouche du bébé à l’âge de 5-6 mois environ. Il s’agit des deux incisives inférieures. Ensuite et jusqu’à l’âge de 3-4 ans en moyenne, les 20 dents de lait apparaissent progressivement. Il s’agit de l’ensemble des dents de lait, appelé la dentition provisoire.

Le nettoyage doit commencer dès l’éruption des premières dents. Au début on les nettoie à l’aide d’une gaze ou à l’eau ou avec un doigt de brossage (on peut s’en procurer en pharmacie).

Le nettoyage des dents doit avoir lieu de préférence après le bain ou, encore mieux, après le repas.

Dès l’apparition des dents postérieures (molaires), on les nettoie avec une brosse à dents spéciale pour enfants et de l’eau. Même si le résultat ne sera pas forcément concluant, il est souhaitable de permettre à l’enfant de se brosser les dents tout seul. Mais en dernier lieu, il vaut mieux que le parent intervienne.

Quand l’enfant est capable de se rincer la bouche tout seul, on peut commencer à utiliser de la pâte dentifrice pour enfants en toute petite quantité. C’est vous qui lui apprendrez à mettre sur sa brosse à dents une quantité de dentifrice équivalente à un grain de lentille.

Les dents définitives commencent à se développer dans la mâchoire, sous les gencives, dès l’âge de 3 ans ; les premières dents définitives apparaîtront à l’âge de 6 ans environ.

Il est souhaitable de consulter le dentiste tous les six mois, même si l’enfant n’a pas mal aux dents. Cela permettra d’identifier les problèmes rapidement, avant que les dégâts ne soient irréversibles.

Le plus important c’est de rester calme. Contrôlez la bouche de votre enfant. Si une ou plusieurs dents définitives manquent, avant de quitter les lieux, cherchez-les à l’endroit où l’accident s’est produit. Si vous les trouvez, prenez-les par la couronne (la partie apparente), pas par la racine. Conservez les dents dans un verre rempli de sérum physiologique et, si cela n’est pas possible, dans un verre de lait frais. Consultez votre dentiste au plus vite ; il est tout à fait possible de remettre la dent en place !

On ne préconise pas la remise en place des dents de lait. Si une dent de lait est éjectée suite à un accident, on attend juste que la dent définitive pousse. Mais, dans ce cas aussi, il convient de consulter votre dentiste sans tarder.

Il existe des protections souples spéciales qui réduisent les risques de traumatisme des dents, des lèvres, des joues et des gencives pendant l’activité sportive. Votre dentiste peut vous donner tous les renseignements nécessaires.

Le risque lié aux rayons X dentaires est infime. Nous faisons très attention à ce que la dose de radiation à laquelle l’enfant est exposé soit extrêmement faible. Souvent nous utilisons des tabliers spéciaux en plomb. D’ailleurs, les nouvelles technologies numériques d’imagerie médicale assurent une moindre exposition de l’enfant aux rayons.

Oui, bien sûr ! Nous prenons en charge les soins dentaires d’enfants en situation de handicap (autisme, tétraplégie spastique, etc.). Grâce à notre grande expérience dans ce genre de cas, nous sommes vraiment en mesure de les aider.

Durant les premiers jours après la pose de l’appareil dentaire les patients ressentent une tension aux dents ; cela dure moins de 5 jours. En cas d’inconfort trop important, il est recommandé de prendre des analgésiques. Cependant, la gêne est minime comparée au résultat escompté d’un traitement orthodontique.

Deux types de bagues sont posées sur la face extérieure des dents : les bagues classiques en métal et les bagues en porcelaine (bagues blanches). Les bagues linguales (invisibles) sont posées sur la face intérieure des dents. Notre orthodontiste vous conseillera le traitement le plus adapté à votre problème orthodontique.

Absolument ! Le détartrage, la fluoration et le contrôle pour la détection d’éventuelles caries sont plus nécessaires que jamais !

Toutes les 4 semaines, mais cela dépend du type d’appareil dentaire utilisé.

Il est important de se brosser les dents soigneusement trois fois par jour (après les trois repas principaux) en utilisant une pâte dentifrice fluorée. Tu dois être particulièrement méticuleux en brossant la jonction de tes dents avec les gencives. Pour une protection optimale, en plus du dentifrice, tu peux utiliser une solution buccale fluorée.

Chaque fois que tu te brosses les dents, tu dois retirer l’appareil amovible et le nettoyer avec une brosse à dents et de la pâte dentifrice. Rince-le avec l’eau du robinet (par de l’eau chaude). En complément, deux fois par semaine, tu peux utiliser des tablettes effervescentes spéciales que l’on trouve en pharmacie pour stériliser l’appareil.

Si l’orthodontiste t’a prescrit des élastiques, il faut les porter continuellement (sauf instruction contraire). Tu peux les retirer pour manger et pour te brosser les dents. Il faut les changer tous les matins et les remplacer immédiatement s’ils cassent. Pour cela, il est recommandé d’avoir toujours sur toi des élastiques supplémentaires. Pendant les premiers jours, tu peux ressentir une gêne en portant les élastiques. Souviens-toi : plus tu portes les élastiques, plus le traitement sera efficace et rapide !

Oui, il est important d’être suivi pendant toute la durée du traitement orthodontique. Ton dentiste pourra ainsi contrôler si les dents présentent des caries et si les gencives sont atteintes de gingivite.

Le port d’un protège-dents est recommandé pour les sports de contact, comme le basket-ball. Tu peux t’en procurer auprès de ton dentiste.

Si tu joues à un instrument à vent, trompette, saxophone…, les bagues peuvent gêner. Mais dans ce cas il est possible d’utiliser des bagues spéciales linguales, posées du côté intérieur des dents (côté langue).

Oui, mais il est important de protéger tes dents et ton appareil. Idéalement il faut :

  • Eviter les aliments qui collent aux dents, tels que les chewing-gums, les bonbons gélatineux, etc.
  • Eviter les boissons gazeuses et les jus de fruits en quantité excessive
  • Faire attention lorsque tu consommes des aliments durs, comme des pommes, des carottes, du pain sec, etc. Il est préférable de les couper préalablement en morceaux.

Il est très compliqué de soigner les dents abîmées durant la période de grossesse, étant donné que les risques sont accrus. En effet, pendant la grossesse, les gencives sont plus sensibles et elles peuvent commencer à saigner. Les infections sont également très fréquentes et plus sévères, ce qui peut mettre en danger le foetus et la mère. Aussi, à la moindre douleur, il faut se rendre chez le dentiste sans tarder.

Le premier trimestre de la grossesse et le plus sensible pour ce qui concerne l’administration de médicaments, l’exposition aux radiations ainsi que les éventuels effets indésirables pour la mère et pour l’enfant ; c’est à cette période que les organes principaux du bébé apparaissent et prennent leur forme définitive. Aussi, il est préférable de ne pas prendre de radios dentaires pour éviter que la femme enceinte soit exposée aux rayons inutilement.

Pendant la période de gestation, l’organisme de la femme sécrète de nombreuses hormones différentes. Ce dérèglement hormonal peut provoquer de la douleur, de l’œdème ou même des saignements des gencives. Il s’agit d’un problème qui est lié à la grossesse et qui s’arrête à la fin de celle-ci. Ces effets peuvent être atténués par le brossage systématique des dents et l’usage de fil dentaire. Le souci est que les premières étapes de la gingivite ne provoquent pas de gêne particulière et la patiente ne s’en aperçoit pas. Dans la plupart des cas, le seul symptôme est le saignement des dents pendant le brossage, mais ceci passe souvent inaperçu. Ce phénomène se présente souvent pendant le premier trimestre de la grossesse comme conséquence du taux fluctuant des hormones dans le corps et notamment du taux élevé de progestérone.

Votre santé, votre alimentation et votre mode de vie durant la grossesse sont décisifs pour la croissance de l’enfant en général et pour le développement de ses dents en particulier. En soignant votre santé et votre dentition, vous commencez déjà à prendre soin de la santé et la dentition de votre bébé. Ce sont vos os et votre alimentation qui constituent la source de calcium pour la formation des os et des dents de votre bébé, pas vos dents ; le mythe selon lequel le bébé « vole » du calcium à la mère qui, en conséquence, voit ses dents « se gâter » n’a aucun fondement scientifique.

Votre alimentation doit être constituée de viande, d’œufs, de lait et produits laitiers, de fruits, de légumes et de féculents. Il ne faut pas consommer d’alcool ni fumer. Les femmes enceintes ont tendance à grignoter entre les repas, notamment des en-cas très riches en sucre. Ce sont ces aliments-là qui « gâtent » les dents et pas le calcium « volé » par le fœtus ! Il faudra donc réduire les collations entre les repas.

Il est important de contrôler régulièrement l’état des dents et des gencives pendant la grossesse, surtout si vous avez les symptômes décrits précédemment. Il est préférable de consulter votre dentiste avant l’accouchement, par la suite il faudra peut-être attendre trois mois avant de pouvoir prendre rendez-vous. Il est bien sûr indispensable de prévenir le dentiste de votre grossesse, qui pourra ainsi adapter à votre situation le traitement ou la médication qu’il prescrira. Pendant le premier trimestre les radios sont proscrites. Il est possible d’en faire plus tard, en utilisant un tablier spécial afin de protéger votre ventre. Dans tous les cas, il faudra attendre d’avoir accouché avant de faire une radio dentaire panoramique.

Si jamais il faut traiter un problème de carie ou de nerf, on ne peut pas se servir du même type d’anesthésiants qu’avant la grossesse. Même si les médicaments adaptés sont assez efficaces, vous pourriez ressentir de la gêne pendant l’intervention. Dans le même esprit, même si des solutions existent, le spectre des médicaments autorisés pour lutter contre la douleur ou les infections est restreint. Les antibiotiques ne peuvent être prescrits que pour une durée très limitée, tout comme la plupart des analgésiques ; ces derniers sont d’ailleurs interdits pendant le dernier mois de la grossesse.

Avant la grossesse vous devez consulter votre dentiste pour un contrôle complet et un détartrage, en apportant d’une radio panoramique de vos dents. Si le contrôle dévoile un abcès ou un kyste, il faut l’éliminer immédiatement. Pendant le premier trimestre de la grossesse les dévitalisations sont proscrites. Pendant toute la durée de la grossesse on ne peut pas poser de couronne. N’oubliez pas de vous brosser les dents après chaque repas pour éviter la formation de plaque dentaire ; utilisez une brosse à dents souple et une pâte dentifrice achetée en pharmacie.

Se brosser les dents correctement consiste à les nettoyer doucement et méticuleusement sur les trois faces avec une brosse à dents ; l’objectif est d’enlever tous les restes de nourriture et de plaque dentaire de ces surfaces.

Idéalement il faut se brosser les dents après chaque repas. Si cela n’est pas possible, on doit le faire au moins après les trois repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner, dîner).

Les saignements des gencives indiquent une inflammation, généralement une gingivite. Le dentiste peut la soigner facilement avec un détartrage. En attendant de consulter, il faut se montrer plus méticuleux avec notre hygiène buccale.

Quand on ne se brosse pas les dents régulièrement et soigneusement, des minuscules débris de nourriture restent coincés entre les dents ; en se décomposant, ces débris dégagent une odeur très désagréable. Par ailleurs, les saignements fréquents des gencives lors du brossage des dents peuvent être responsables de la mauvaise haleine.

La mauvaise haleine du matin, avant de se brosser les dents, de manger ou boire, est la version la plus courante. Ce phénomène est normal pour la plupart des gens ; il est causé par la salive qui sèche dans notre bouche pendant le sommeil.

  • Se brosser les dents après chaque repas
  • Se brosser la langue afin d’éliminer les bactéries présentes en partie arrière de celle-ci
  • Utiliser du fil dentaire avant ou après le brossage du soir
  • Boire beaucoup. La sécheresse buccale est une des causes de la mauvaise haleine
  • Mâcher du chewing-gum, sans sucre de préférence
  • Changer régulièrement de brosse à dents, tous les 3-4 mois minimum
  • Consulter votre dentiste tous les six mois

Il ne vaut mieux pas. La solution buccale doit être utilisée sur le conseil de notre dentiste et pendant la durée indiquée. La solution ne peut pas éloigner les microbes de la surface des dents. Son usage excessif pourrait endommager les dents et la muqueuse buccale, sans pour autant aider à lutter durablement contre la mauvaise haleine.

La recherche a démontré qu’il n’y a pas de différence d’efficacité notable entre la brosse à dents électrique et manuelle. Le choix de la brosse à dents est donc uniquement une affaire de préférence personnelle.

Même si vous respectez une bonne hygiène buccale, des bactéries sont toujours présentes dans la salive et dans la cavité buccale. Celles-ci, combinés à des protéines et des résidus d’aliments forment la plaque dentaire. Sa quantité varie d’une personne à l’autre, c’est pour cette raison que le détartrage est nécessaire tous les 4 mois pour certaines personnes et une fois par an pour certaines autres. En règle générale on peut dire qu’un détartrage tous les 6-8 mois s’impose afin d’éliminer la plaque et conserver une bonne santé buccale.

Idéalement il faut consulter tous les six mois pour un contrôle préventif, même si on ne ressent aucune gêne. Le dentiste est capable de détecter et de soigner les pathologies éventuelles dès les premiers stades ; ainsi on évite que les problèmes s’aggravent et on est assurés de conserver une bouche saine et un sourire lumineux.

Il s’agit d’une inflammation des gencives et elle constitue le premier signe d’une affection des gencives. Ces dernières prennent une couleur rouge vif, elles sont enflées et saignent facilement. Le plus souvent, la gingivite affecte les personnes qui négligent leur hygiène buccale ou qui ne se brossent pas les dents correctement. Le dentiste peut soigner facilement la gingivite par un détartrage.

Malgré le fait qu’elle soit une affection chronique, les gens ignorent qu’ils souffrent de gingivite parce que celle-ci ne se présente pas sous une forme aiguë. Cependant, si elle n’est pas soignée elle peut évoluer et se transformer en parodontite.

La carie est une pathologie qui endommage les dents. Elle est due à la présence d’acides, produits par l’action combinée des bactéries de la plaque dentaire et des sucres présents dans les aliments. La carie détruit l’émail dentaire, la substance qui constitue la couche extérieure de la dent, et forme des creux dans celle-ci.

Oui, notre alimentation joue un rôle important dans la formation des caries. Les aliments contenant des glucides et de l’amidon, tels que le pain, les pâtes, les pommes de terre mais aussi les fruits, le lait et les produits laitiers et, bien sûr, tout ce qui contient du sucre, comme les gâteaux, les sodas, les biscuits ou les boissons sucrées, favorisent le développement des caries.

Un facteur important, est le temps pendant lequel ces aliments restent dans notre bouche : plus vite le brossage des dents intervient après leur consommation, plus l’attaque de la carie diminue.

La parodontite est une pathologie qui conduit les gencives à se désolidariser des dents, en causant la destruction des gencives mais aussi des os qui maintiennent les dents en place. De nombreuses personnes souffrent de parodontite sans le savoir, parce que celle-ci est une maladie qui évolue très lentement pendant une longue période, sans douleur ni autres symptômes. Quand les symptômes commencent à apparaître (saignement intense pendant le brossage, enflement des gencives, mobilité de la dent), la parodontite est déjà bien avancée et nécessite une intervention immédiate. Pour cette raison, il est indispensable de consulter régulièrement notre dentiste, afin de détecter la parodontite dès les premiers stades et de pouvoir la traiter efficacement.

Oui, c’est possible. Dans un premier temps il faut procéder à un détartrage profond et, si nécessaire, à une intervention pour traiter les dommages provoqués par la maladie. Avec un traitement adapté on peut stopper la progression de la parodontite mais malheureusement, dans la plupart des cas, la perte osseuse et l’affaissement des gencives ne peuvent pas être récupérés.

L’implant dentaire est une vis en titane qui remplace la racine de la dent manquante. Il est implanté dans l’os de la mâchoire, dans le but d’y créer un logement solide et durable ; ainsi les dents artificielles peuvent remplacer les dents naturelles de façon optimale.
L’implant est placé dans l’os alvéolaire mécaniquement ; après un laps de temps, l’implant s’intègre dans l’os.

Il y a certaines conditions : pour les patients qui n’ont pas d’historique médical sévère, qui ne souffrent pas de pathologie grave et qui respectent une bonne hygiène bucco-dentaire, le traitement par implant dentaire a un taux de réussite approchant 99%.

Une condition indispensable est la présence d’une quantité minimale d’os, chose qui peut être facilement constaté par une radio. Néanmoins, même si la quantité d’os n’est pas suffisante, nous disposons aujourd’hui d’un grand nombre de techniques pour restaurer et améliorer l’état de la mâchoire où l’implant sera placé.

Pour placer un implant, une petite opération chirurgicale est effectuée sous anesthésie locale ; ainsi la pose se déroule généralement sans douleur ni complications. Il faudra éventuellement prendre des antibiotiques pendant la semaine suivant l’opération. Si vous ressentez une gêne ou, plus rarement, de la douleur, la prise d’antalgiques peut vous aider efficacement.

Un implant dure au minimum 10 ans, à condition que la pose soit effectuée correctement, qu’une hygiène buccale méticuleuse soit respectée et qu’un suivi médical régulier soit assuré (une fois par an minimum). Les implants sont fabriqués en titane, un métal très dur et résistant. Il est extrêmement rare qu’un implant casse et il ne peut pas être carié, contrairement à nos dents naturelles. Cependant, l’os et les gencives entourant l’implant peuvent présenter une inflammation. Une hygiène dentaire quotidienne méticuleuse est nécessaire pour éviter ce risque.

Le blanchiment des dents est un procédé thérapeutique visant à éclaircir les dents, à améliorer leur couleur et leur luminosité avec un minimum d’intervention. Grâce à cette technique, les dents jaunies ou tâchées peuvent être traitées sans être endommagées et vous retrouverez un sourire sain et éclatant.

La consommation fréquente de café, de thé, de vin rouge ou de sodas laissent des dépôts colorés sur nos dents ; ceux-ci pénètrent dans l’émail et altèrent leur couleur. De toute manière, au fil du temps les dents perdent progressivement leur couleur lumineuse initiale, elles foncent et deviennent plus ternes. Ceci est une évolution normale mais qui peut être inversée grâce à la technique du blanchiment.
Enfin, le blanchiment des dents est indiqué en cas de dyschromie (anomalie de la coloration) de naissance ou de décoloration acquise pendant l’enfance ou l’adolescence.

Le blanchiment des dents n’est pas indiqué avant 18 ans, sauf en cas de pathologie précise.

Le blanchiment des dents dure plusieurs années, mais le résultat baisse au fil du temps. C’est vous-mêmes qui pouvez agir sur la durée du blanchiment. Plus les dents seront exposées à des boissons, aliments et habitudes qui les pigmentent (tabac, café, vin rouge, thé, etc.), plus vite l’effet du blanchiment baissera, plus vite les dents vont se colorer à nouveau ; dans ce cas, le traitement doit être répété tous les 1-2 ans.

En règle générale, le blanchiment se déroule sans douleur. Le seul désagrément que certaines personnes peuvent éprouver est une légère sensibilité (au froid notamment) ; cette sensation est passagère et dure de quelques heures à 2-3 jours au plus. Nous traitons cette hypersensibilité par l’application de gels spéciaux, de pâtes dentifrices adaptées ou par l’arrêt du traitement pendant quelques jours.

L’effet du blanchiment est perceptible très rapidement, parfois même après la première séance. Le résultat optimal est atteint au bout de deux semaines environ.

La durée du traitement varie selon le degré de dépigmentation et le résultat final souhaité ; il faut compter environ 2-6 semaines de traitement.

Il s’agit d’un procédé sans danger qui ne peut pas endommager les dents.

Deux de nos cabinets sont situés à Kifissia, l’un en face de l’autre : ONETOOΘ Pediatric (pour les enfants) et ONETOOΘ Family (pour les adolescents et les adultes).
Notre troisième cabinet ONETOOΘ se trouve à Pallini et il s’adresse à la fois aux enfants et aux adultes.

Seulement pour les problèmes vraiment urgents. Même dans ce cas il est préférable de nous appeler (avant ou en venant au cabinet) pour qu’on puisse traiter votre problème dans les meilleures conditions.

Bien sûr, en fonction des disponibilités. Bien que chaque cabinet ait son propre secrétariat, en appelant un des deux standards, nous ferons notre possible pour répondre à votre demande.